La-Priere-Seigneur-apprends-nous-a-prier

La Prière: Seigneur, apprends-nous à prier

Si la prière est une manière dans la tradition humaine d’entrer en communication avec une divinité dans le but de demander soit de l’aide matérielle et spirituelle, la protection, la vengeance etc, celle-ci découle de l’expression de la croyance de tout être humain. Plusieurs religions vous parleront de la méditation et la prière. Chez certaines la prière et la méditation consistent à chercher à atteindre un état où on ne contrôle plus nos facultés mentales afin d’être véritablement connecté avec la divinité pour recevoir des réponses d’elle.

Mais en tant que chrétien c’est mal comprendre la prière si celle-ci ne vient pas de la connaissance de qui est Dieu qui nous est révélé par sa parole. La prière serait donc la réponse à la connaissance que nous avons de Dieu. Plus nous connaissons Dieu mieux nous savons comment prier. La prière devient un moment de communion où nous avons une conversation sincère et personnelle avec Dieu. Dieu nous parle par sa parole et nous lui répondons par expression de nos prières. La prière est une nécessité pour le chrétien car elle confronte nos coeurs à la réalité de la foi que nous avons de Dieu.

L’auteur évangélique Timothy Keller dit:

La prière est le seul accès vers une vraie connaissance de soi. C’est aussi le meilleur moyen de vivre un profond changement, à savoir celui de revoir les priorités accordées à ce que nous aimons le plus. Dieu utilise la prière pour nous donner tant de choses inimaginables qui nous sont destinées.[…] Elle permet de connaître Dieu, de le traiter en tant que Dieu. La prière est la clé de tout ce que nous nous avons besoin d’être et de faire dans la vie.

– Timothy Keller, « La prière » p. 24-25

Notre message d’aujourd’hui sur la prière sera centré sur Matthieu 6:5-13. Nous allons nous laisser être enseignés ou être rafraîchis par notre Seigneur Jésus au travers de l’enseignement sur la prière qu’il a donné à ses disciples.

Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense.
Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.
Ne leur ressemblez pas; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez.
Voici donc comment vous devez prier: Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié;
que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien;
pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés;
ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen !

Matthieu 6, 5-13

1. Préalables à la prière

Jésus introduit son enseignement sur la prière en posant des bases fondamentales permettant à Dieu d’écouter nos prières.

1.1. La prière n’est pas un moyen pour nous d’amener les gens à admirer notre piété.

Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense.

Matthieu 6, 5

Est ce que nos prières sont dans le but de plaire à l’auditoire autour de nous ou bien c’est l’expression de notre coeur à Dieu? C’est la question à laquelle on doit répondre dans nos coeurs avant de prier. Car nous prions Dieu et nous ne devrions pas rechercher qu’on admire les belles paroles agencées comme preuve de notre piété.

1.2. La prière est une conversation avec Dieu qui est notre père dans le secret de notre coeur.

Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

Matthieu 6, 6

On ne saurait prendre “Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte” seulement de façon littérale car plusieurs autres textes nous parlent des frères qui se réunissaient pour prier ensemble.
En contraste avec les hypocrites cités plus haut qui prient pour être vus et appréciés par les hommes, il est question pour le chrétien de prier pour être entendu par Dieu, la prière doit venir d’un coeur humble et sincère qui parle à Dieu. Prier Dieu c’est parler à Dieu à découvert, car il connaît mieux que nous les profondeurs de notre coeur.

1.3. Il faut être enfant de Dieu pour avoir une communion avec Dieu dans la prière.

prie ton Père qui est là dans le lieu secret;

Matthieu 6, 6

Le mot père ici révèle une relation parentale, une relation entre un père et son enfant. La relation parentale est une relation basée sur un amour inconditionnel du parent vers son enfant. C’est différent d’une relation professionnelle qui est basée sur le principe du mérite. Avoir Dieu pour père nous donne l’assurance que son amour pour nous ne dépend pas de nos mérites et nous donne de nous approcher de lui avec assurance de recevoir de lui toute son attention.
Il serait donc important de répondre à la question de savoir si Dieu est notre père ou encore sommes-nous son enfant? Il est impossible d’avoir une vraie communion avec Dieu dans la prière si nous ne sommes pas encore son enfant. On ne naît pas enfant de Dieu, on devient enfant de Dieu, par l’acte d’adoption de Dieu.

Mais, lorsque le moment fixé par Dieu est arrivé, il a envoyé son Fils, né d’une femme et placé par sa naissance sous le régime de la Loi, pour libérer ceux qui étaient soumis à ce régime. Il nous a ainsi permis d’être adoptés par Dieu comme ses fils.Puisque vous êtes bien ses fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils qui crie : Abba, c’est-à-dire « Père ».

Galates 4, 4-6

Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

Jean 1, 11-13

Pour devenir enfant de Dieu tu dois:
– Prendre conscience qu’on naît pécheur et séparé de Dieu.
La nature du péché est greffée dans tout être humain à cause de la désobéissance de nos premiers parents à l’interdiction de Dieu de ne pas manger le fruit de la connaissance du bien et du mal. Cette nature nous amène à désobéir à la loi de Dieu, qui est inscrite dans le coeur de l’homme.

C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché, …

Romains 5, 12

Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu;

Romains 3, 23

Une fois conscient de ta séparation éternelle avec Dieu à cause du péché, tu dois demander pardon à Dieu pour tes péchés.

Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.

Proverbe 28, 13

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

1 Jean 1, 9

Tu dois croire que Jésus Christ est venu mourir à la croix à ta place, afin que par sa mort et sa résurrection, Dieu t’accorde son pardon et te déclare juste.

En effet, au moment fixé par Dieu, alors que nous étions encore sans force, le Christ est mort pour des pécheurs. A peine accepterait-on de mourir pour un juste ; peut-être quelqu’un aurait-il le courage de mourir pour le bien. Mais voici comment Dieu nous montre l’amour qu’il a pour nous : alors que nous étions encore des pécheurs, le Christ est mort pour nous. Donc, puisque nous sommes maintenant déclarés justes grâce à son sacrifice pour nous, nous serons, à plus forte raison encore, sauvés par lui de la colère à venir. Alors que nous étions ses ennemis, Dieu nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils ; à plus forte raison, maintenant que nous sommes réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. Ainsi donc, comme une seule faute a entraîné la condamnation de tous les hommes, un seul acte satisfaisant à la justice a obtenu pour tous les hommes l’acquittement qui leur donne la vie.Comme, par la désobéissance d’un seul, beaucoup d’hommes sont devenus pécheurs devant Dieu, de même, par l’obéissance d’un seul, beaucoup sont déclarés justes devant Dieu.

Romains 5, 6-19

Une fois les différents points ci-dessus compris, tu dois l’exprimer en tes propres mots à Dieu. Dès ce moment Dieu atteste dans ton coeur par le Saint Esprit que tu es devenu son enfant.

L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

Romains 8, 16

1.4. La prière n’est pas un moyen de faire pression sur Dieu

En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.

Matthieu 6, 7

La prière doit être une expression intelligible de notre foi c.à.d nous exprimons ce qui vient de notre coeur, basé sur la vérité de la parole de Dieu quand nous parlons à Dieu, et non une répétition des paroles remplissant simplement une formalité religieuse et croyant que c’est cette répétition qui poussera Dieu à nous exaucer. Un peu comme le rosaire catholique qui permet de compter la répétition des prières du « je vous salue marie » ou le « notre père”. Nos paroles aussi belles qu’elles soient ne font pas pression sur Dieu. Le Seigneur regarde au coeur humble et sincère qui s’adresse à lui.

“La prière ne vise pas à informer ni à persuader Dieu mais à se présenter devant lui sincèrement, intentionnellement, consciemment avec piété”

John Stott, Christian counter Culture: The message of the sermon on the mount [Downess Grove, III: Intervarsity, 1978, p.145]

Ne leur ressemblez pas; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez.

Matthieu 6, 8

On pourrait se poser la question de savoir, pourquoi prier si Dieu sait déjà tout ce que nous devons lui demander?
Voici quelques raisons comme réponse à cette question:

  • La prière nous enseigne l’humilité et à dépendre de Dieu. Le coeur de l’homme pense toujours être capable de vivre dans l’indépendance totale vis à vis de Dieu. Et pourtant en fin de compte tout n’est que pure grâce de Dieu. Car c’est Dieu qui change les temps et les circonstances, il sait toute chose et contrôle toute chose.

Daniel prit la parole et dit: Béni soit le nom de Dieu, d’éternité en éternité! A lui appartiennent la sagesse et la force. C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science à ceux qui ont de l’intelligence.Il révèle ce qui est profond et caché, il connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure avec lui.…

Daniel 2, 20-22
  • La prière brise l’orgueil de penser que ce que nous obtenons sans l’avoir demandé à Dieu est le fruit de nos propres efforts ou de notre sagesse. En nous approchant de Dieu nous réalisons combien nous ne sommes pas capables.
  • Parce que Dieu a décidé de nous impliquer dans le processus de notre exaucement en nous demandant de lui soumettre nos besoins et en promettant nous répondre.

Notre Seigneur Jésus Christ ayant posé toutes les préalables sus-cités, nous amène donc au coeur même de l’enseignement sur la prière:

2. Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié.

Comme nous l’avons dit plus haut, dire “notre père” signifie que nous sommes son enfant avec la relation que cela implique. Mais aussi que nous nous adressons à un Dieu personnel, dont ses attributs nous sont révélés dans la bible (son amour, sa toute puissance, sa miséricorde, son omniprésence, son omniscience, son omnipotence etc.). Nous ne nous adressons pas à une force ou une réalité impersonnelle.

“Notre Père qui es aux cieux” ceci nous rappelle que Dieu transcende (est au dessus de tout) toute chose et est le Seul souverain sur toute la création.

Notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu’il veut.

Psaumes 115, 3

Ainsi parle l’Eternel : Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied…

Esaïe 66, 1

Que ton nom soit sanctifié. Que veut dire cette phrase, étant donné que de toute façon Dieu est Saint et son nom est saint?
Prier que le nom de Dieu soit sanctifié ou encore « que tu sois reconnu pour Dieu » (traduction Bible du Semeur), c’est à la fois prier que par mes pensées et ma conduite, je puisse honorer et glorifier le nom de Dieu, par une totale obéissance à sa parole.

Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite,

1 Pierre 1, 15

Aussi c’est une prière d’intercession afin que ceux qui ne connaissent pas encore Dieu, réalisent la manifestation de sa toute puissance, son amour, sa justice et puissent le reconnaître pour Dieu

3. Que ton règne vienne (que ton royaume vienne)

Prier pour que le royaume de Dieu vienne implique les points suivants:
– Nous reconnaissons par cela la seigneurie, l’autorité et la souveraineté de Dieu
– Nous prions par là aussi que les non croyants réalisent la révélation faite par Jésus Christ du royaume de Dieu auquel on a accès uniquement que par le salut que Dieu accorde en Jésus Christ.

Il disait : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

Matthieu 3, 2

Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

Matthieu 4, 17

– Nous désirons ardemment que vienne la réalisation complète du royaume de Dieu, ce royaume fait de justice et de paix. Où Christ règne pour l’éternité et où les croyants ne connaîtront plus la souffrance et la mort.

Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles.

Apocalypse 11, 15

Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement.

Daniel 2, 44

4. Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Nous reconnaissons par cette prière que la volonté de Dieu prime sur la notre. Ceci nous donne de lui adresser nos prières avec humilité. En nous remettant à la volonté Dieu, il remplit nos coeurs de sa paix qui surpasse toute intelligence et garde nos cœurs et nos pensées en Jésus-Christ. Philippiens 4:8
Martin Luther a donné un sens intéressant de cette prière:

“Donne-nous la grâce de supporter de bon coeur maladie, pauvreté, déshonneur, souffrance et adversité de toutes sortes, et de reconnaître qu’à travers ce vécu ta volonté divine crucifie la nôtre”

5. Donne nous aujourd’hui notre pain de ce jour

Jésus nous enseigne à demander le nécessaire pour notre bien être et non le superflu. Aussi nous sommes enseignés à appliquer nos coeurs à dépendre de Dieu au quotidien, et non sur notre compte bancaire ou une quelconque sécurité financière et de savoir que tout ce qui concourt à notre bien être physique et spirituel dépend simplement de la grâce de Dieu.
Jésus nous encourage ici à ne pas nous inquiéter concernant ce que nous allons manger ou comment nous allons nous vêtir, mais simplement demander au Seigneur avec confiance car il connait que nous en avons besoin.

Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.

Matthieu 6, 31-32

6. Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés

Si le Seigneur demande de pardonner, c’est qu’il sait que le pardon n’est pas une chose évidente pour le coeur de l’homme, qui prévaut toujours son orgueil face au tort de l’autre. “On ne me fait pas ça à moi”. Pourtant nous ne sommes pas différents de celui à qui nous refusons notre pardon, car d’une manière ou d’une autre nous offensons Dieu et notre prochain.

Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit : Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.

Jean 8, 7

Aussi concernant le pardon, Dieu nous pose une condition pour recevoir son pardon:

Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

Matthieu 6, 14-15

Ceci nous amène à réaliser que si Dieu nous traitait selon nos fautes, qui pourrait être digne de mériter son pardon?

Si tu gardais le souvenir des iniquités, Eternel, Seigneur, qui pourrait subsister?

Psaumes 130, 3

Demander à Dieu de nous pardonner nos offenses, c’est réaliser la grâce que nous avons eu par Jésus Christ d’être pardonnés et déclarés juste par Dieu. Plus on comprend cette grâce, plus il sera facile pour nous d’accorder notre pardon à ceux qui nous font du tort. Quand nous nous examinons nous voyons combien nous sommes imparfaits devant le Seigneur, combien nos coeurs ne cessent de désobéir au Seigneur, d’où la nécessité de toujours rechercher le pardon de Dieu.
Le réformateur Martin Luther disait:

Si quelqu’un veut se targuer de sa piété et mépriser les autres, qu’il s’examine lui-même et qu’il place cette prière sous ses yeux, il découvrira qu’il n’est pas plus pieux que les autres et que nous devons tous abaisser nos plumes devant Dieu et être heureux d’obtenir le pardon[…] si Dieu ne pardonne pas sans cesse nous sommes perdus.

Ibid, p. 208

7. Ne nous soumet pas à la tentation, mais délivre nous du mal

Jacques 1.13 nous dit que Dieu ne tente personne. Comment donc comprendre ce verset?
Il faut noter que tentation et épreuve c‘est la traduction du même mot “peirasmos” . On ne peut non plus dire ne nous soumet pas à l’épreuve car l’épreuve permet d’épurer la foi du croyant et toujours le centrer sur le Seigneur. (Voir 1 Pierre 1, 7 et Jacques 1, 2)
Je crois que le sens qu’il faut retenir de ce verset tend beaucoup plus vers celui de la traduction semeur, parole vivante: “Garde-nous de céder à la tentation, mais au contraire, délivre-nous du Tentateur.”

En d’autre termes: “Seigneur donne moi de ne pas pécher contre toi lorsque je suis tenté.”
Le Diable utilise la tentation pour nous éprouver, pour nous pousser à désobéir à Dieu ou à le renier.

Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.

Apocalypse 2, 10

Connaissant notre faiblesse et notre fragilité, nous demandons à Dieu par la prière de nous aider à fin que notre volonté ne se laisse pas séduire par la tentation et que nous y cédons en désobéissant au Seigneur.

Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal.
Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole,

Jean 17, 15 et 20

“Le croyant prie donc pour être être protégé contre trop de sollicitation à pécher, et s’il succombe, pour être délivré.[…] Dans un monde maudit ou nous sommes bombardés par le mal qui nous environne de toutes parts, nous confessons notre incapacité de vaincre le mal. Nous confessons la faiblesse de notre chair et l’impuissance absolue des ressources humaines pour combattre le péché et nous confessons notre besoin de protection et de délivrance de la part de notre bon père céleste.”

John MacArthur, « Commentaire sur le nouveau testament, Matthieu et Marc » p. 288

8. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen !

Même si plusieurs traducteurs et commentateurs de la bible s’accordent que cette partie ne se trouve pas dans les plus anciens manuscrits, tous reconnaissent qu’elle révèle des attributs de Dieu qui se trouvent dans la bible. À notre Dieu la souveraineté, le vouloir et le faire. Nous élevons ainsi nos prières à ce Dieu souverain et puissance, qui est à la fois notre tendre père.

A toi, Eternel, la grandeur, la force et la magnificence, l’éternité et la gloire, car tout ce qui est au ciel et sur la terre t’appartient ; à toi, Eternel, le règne, car tu t’élèves souverainement au-dessus de tout ! C’est de toi que viennent la richesse et la gloire, c’est toi qui domines sur tout, c’est dans ta main que sont la force et la puissance, et c’est ta main qui a le pouvoir d’agrandir et d’affermir toutes choses.

1 Chroniques 29, 11-12

Conclusion

Nous concluons ce 1er message sur la prière en retenant quelques points suivants:

  • La prière devrait être une réelle communion entre Dieu et nous, ou nous l’écoutons par sa parole sous la revelation du saint Esprit et nous lui répondons avec un coeur humble et sincère.
  • La prière ne devrait pas être des belles paroles ou des récitations de parole dans le but que des personnes apprécié notre piété, sinon nous ne serions pas différent des hypocrites décrits par le Seigneur.
  • Avoir Dieu pour père nous donne l’assurance que son amour pour nous ne dépend pas de nos mérites et nous donne de nous approcher vers lui par la prière avec assurance de recevoir de lui toute son attention.

Quand les justes crient, l’Eternel entend, Et il les délivre de toutes leurs détresses;

Psaumes 34, 17
  • Nos paroles aussi belles qu’elles soient ne font pas pression sur Dieu. Le Seigneur regarde au coeur humble et sincère qui s’adresse à lui.
  • La prière ne devrait pas être seulement une succession de requête à Dieu et espérant l’exaucement. Mais la prière c’est avant tout l’expression de notre adoration et louange à Dieu en reconnaissant sa seigneurie, son autorité et sa souveraineté.
  • Quand nous prions nous devons intégrer que la volonté de Dieu prime sur la notre. Ceci nous donne de lui adresser nos prières avec humilité et confiance.
  • De la même manière que nous demandons le pardon de Dieu, nous devons aussi pardonner ceux qui nous offensent. Matthieu 6: 15 mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.
  • Connaissant notre faiblesse et notre fragilité, nous demandons à Dieu par la prière de nous aider à fin que notre volonté ne se laisse pas séduire par la tentation et que nous y cédons en désobéissant au Seigneur.

Seigneur apprend nous à prier. Amen

Romaric Tchouya


Je partage


Merci de laisser un commentaire

()

x

Lettre d'information ultimechoix Besoin de paroles inspirantes et bénissantes? Inscris-toi à notre infolettre.

Non, merci