Le jour où Dieu est né

Article de:

Chaque année, la fête de noël est vue dans la religion chrétienne comme étant la commémoration de la naissance de Jésus, même si historiquement elle est entrée dans la tradition des siècles après les premières églises chrétiennes, par substitution à la fête païenne les saturnales qui était marquée par la célébration de saturne, le dieu romain des semailles et de l’agriculture. La fête des saturnales se fêtait dans toute la période du 17 décembre au 24 décembre. Par la suite l’empereur Aurélien instaurera, à Rome, le culte du dieu oriental Sol Invictus (Soleil invaincu) qui sera ajouté à la fête des Saturnales. Cette fête sera célébrée le 25 décembre.

L’écrivain J. Duquesne dit : « Les premiers responsables de l’Église chrétienne pensaient que la religion nouvelle serait mieux acceptée si elle ne rompait pas trop avec les usages et les rites anciens. Or, les Romains célébraient le 25 décembre la fête du soleil et les chrétiens d’alors assimilaient volontiers Jésus au soleil – saint Augustin l’appellera plus tard ‘l’astre d’en haut’, expression biblique – ce qui finit par entraîner le choix de cette date » (Jésus p. 25) […] C’est vers le 4e siècle que ces considérations ont amené le choix de cette date.””

Difficulté biblique Alfred Kuen

La bible ne nous rapporte aucun fait d’une célébration de la naissance de Jésus dans l’église primitive. Par contre la fraction du pain et du vin a été recommandée par Jésus lui-même dans Matthieu 26:26-28 comme commémoration pour se rappeler de son sacrifice pour la rémission des péchés. Cette pratique a été observée dans l’Église jusqu’à nos jours. On voit en cela le fait que Jésus met l’accent sur ce qui fait la foi chrétienne: son sacrifice pour le péché, sa souffrance, sa mort, et plus encore, sa résurrection qui est le point culminant de son œuvre car sans résurrection, la foi chrétienne n’a pas lieu d’être. 

“Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a point de résurrection des morts ? S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l’égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu’il a ressuscité Christ, tandis qu’il ne l’aurait pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point. Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés”

1 Corinthiens 15:12-17

“Si c’est dans des vues humaines que j’ai combattu contre les bêtes à Ephèse, quel avantage m’en revient-il? Si les morts ne ressuscitent pas, mangeons et buvons, car demain nous mourrons.”

1 Corinthiens 15:32

Toutefois, étant donné que la fête de noël est devenue une tradition dans la religion chrétienne et comprise comme la célébration de la naissance de Jésus Christ, et qu’il n’y a aucune interdiction biblique à cela, il y a quand même lieu de s’y attarder mais pas comme des non croyants. Nous pouvons avoir une approche différente qui est celle d’utiliser ce jour comme une autre occasion pour partager l’amour de Christ pour l’homme.

1. La naissance de Dieu le sauveur du monde 

Luc 2: 1-20, Jean 1: 1-18

Dieu le fils a fait choix de venir sur la terre en naissant d’une femme. Sa conception en tant qu’humain a été miraculeuse, car le Dieu homme a été conçu par le Saint Esprit. Cette naissance a marqué l’humanité toute entière de telle sorte qu’une date a été retenue au fil des siècles pour commémorer sa naissance. Cet article porte justement sur la naissance de Dieu le fils. Nous aborderons les révélations qui y sont contenues et la portée de sa venue sur la terre. 

1.1. La prophétie sur la naissance de Jésus

La venue du Seigneur avait été annoncée plusieurs siècles avant par des prophètes.

Celui dont l’origine remonte aux temps anciens aux jours de l’éternité est venu sur la terre en naissant comme un enfant ordinaire.

Et toi, Bethléhem Ephrata, Petite entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont l’origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l’éternité.”

Michée 5:2  (5-1),  Jean1:1-4

“C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.”

Esaïe 7:14 , Matthieu 1:23

La prophétie s’est accomplie selon le plan de Dieu. Il est effectivement venu habiter parmi nous.

“Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.”

Jean 1:14 

“Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la souveraineté reposera sur son épaule ; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. Renforcer la souveraineté et donner une paix sans fin au trône de David et à son royaume …  Voilà ce que fera le zèle de l’Éternel des armées”

Esaïe 9:5-6

Dieu le fils en venant sur la terre par sa naissance d’une femme a voulu s’identifier à l’homme car il fallait que toute sa parole s’accomplisse. C’était celui qui a créé toute chose et qui donne la vie à tout homme qui est né. Bien que Jésus couché dans une crèche pouvait être assimilé à n’importe qui, il n’était pas n’importe qui. Il était Dieu qui est venu sauver les Hommes de leur péché.

“ elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.”

Matthieu 1:21

1.2. Quelques faits marquants entourant la naissance de Jésus.

Deux faits importants vont se passer durant l’évènement de la naissance de Jésus.

1-L’annonce aux bergers

Un ange va venir annoncer cette naissance aux bergers qui gardaient leur troupeau au milieu de la nuit.

“Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur.  Mais l’ange leur dit : Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie: c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. Et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu et disant: Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée !”

Luc 2: 9-14

Les bergers étaient des paysans qui faisaient partie d’une échelle très basse dans la société, des personnes dont les paroles ne comptaient même pas, des personnes qui étaient considérées comme rien. Mais Dieu décide de leur annoncer la bonne nouvelle de la naissance du Messie, parce que même s’ils n’avaient pas du prix aux yeux des hommes, ils avaient un grand prix au yeux de Dieu.

“Mais l’ange leur dit : Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie:c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.”

On pourrait voir en cela une image même du pourquoi le Christ est venu sur la terre. Il est venu sauver ceux qui se considèrent comme rien devant Dieu à cause de leur péché. Il est venu pour ceux qui réalisent en fin de compte qu’ils sont plongés dans les ténèbres du mal et du péché de ce monde et qu’ils ont besoin de la lumière qui est Christ, afin que la vérité qui est Jésus éclaire les ténèbres du péché qui les rend captifs du père du mensonge, satan. Il est venu délivrer l’homme du jugement de Dieu, “la mort éternelle” à cause du péché, pour lui donner la vie car il est la vie. Il est venu pour rétablir la communion rompue entre Dieu et l’homme à cause du péché.

“À tout ceux qui l’on reçu à ceux qui croit en son non elle a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu”

Jean1:12

2-La visite des mages

Des mages ont vu une étoile briller en Orient qui pour eux était une révélation que le roi des juifs est né et ils se sont déplacés jusqu’à Jérusalem pour le chercher afin de l’adorer. 

“Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer.”

Matthieu 2:1-2

Les mages étaient autrefois une caste religieuse chez les perses. Leur influence s’est répandue en Orient. Ils adoraient l’air, la terre, l’eau et le feu. Ils interprétaient les rêves, les présages, et prétendaient pouvoir annoncer l’avenir. L’histoire rapporte qu’ils pratiquaient de l’astronomie, la sorcellerie, l’astrologie et étaient considérés comme des sages.

Alors certains mages de l’Orient ont vu une étoile pas comme les autres car cette étoile a attiré leur attention et les a amené à reconnaître que le roi des juifs est né et ils sont venus à Jérusalem à la recherche de ce roi pour l’adorer. On pourrait interpréter cette étoile comme la manifestation de la gloire de Dieu à ces marges, révélant ainsi la naissance du sauveur de l’humanité. Jésus se présente dans Apocalypse 22.16 comme l’étoile brillante du matin.

“Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester de ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin.”

Apocalypse 22.16

“Selon Képler, la conjonction de Jupiter, Saturne, Mars et d’une étoile fixe a donné, au moment de la naissance du Christ, l’impression d’une étoile unique d’un brillant extraordinaire.”

Difficultés Bibliques d’Afred Kuen.

Si c’est un fait simplement scientifique alors comment expliquer ceci:

“Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta. Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie.”

Matthieu 2:9

Bien que les mages étaient des païens ils ont reconnu que ce petit enfant qui était né était roi et en plus était digne d’adoration. 

“ Le verbe adorer est plein de sens, car il  exprime l’idée de se prosterner et d’embrasser les pieds ou le pan du vêtement de celui qu’on honore. Ce fait en soi montre qu’ils cherchent (les mages) véritablement Dieu, car lorsqu’il leur parle, peu importe de quelle manière, ils l’entendent et répondent. Malgré leur paganisme, leur pseudo-science et leur superstition, ils reconnaissent la voix de Dieu quand il parle. Bien qu’ils n’aient eu qu’une lumière spirituelle limitée, ils ont immédiatement reconnu la lumière de Dieu lorsqu’elle a brillé sur eux. Leur cœur cherche vraiment Dieu, et Dieu a promis que ce genre de cœur ne manquera jamais de le trouver (Jérémie 29.13)”

Commentaire sur le nouveau testament John MacArthur

Si ces mages d’origine païenne ont reçu la révélation de la naissance de Jésus, ceci montre que la bonne nouvelle du salut est pour tous les hommes sans distinction. Car tous ont péché et ont besoin du pardon et de l’amour de Dieu. Dieu va révéler cette naissance à des personnes plongées dans l’idolâtrie et l’occultisme. La volonté de Dieu c’est que tous les hommes quelle que soit leur condition sociale ou spirituelle, connaissent la vérité qui est JÉSUS et soient sauvés de la mort engendrée par le péché.

Les mages vont apporter des cadeaux riches en signification à l’enfant Jésus:

L’or: l’or a toujours été depuis les siècles considéré comme symbole de richesse. C’est aussi un symbole de royauté et de noblesse. On pourrait voir dans ce cadeau l’image de la royauté de Jésus.

L’encens: l’encens était un parfum coûteux utilisé pour des occasions spéciales, certains voient en ce cadeau que ça pouvait symboliser le parfum de la vie de Christ.

“Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance ! Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent: aux uns, une odeur de mort, donnant la mort ; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie. -Et qui est suffisant pour ces choses ?”

2 Corinthiens 2:14-16

La myrrhe: était un parfum moins coûteux que l’encens mais précieux. Mélangé avec du vin on s’en servait comme anesthésique (Marc 15.23). Et mélangé avec d’autres épices, on s’en servait pour préparer les corps à l’ensevelissement même le corps de Jésus.

“Nicodème, qui auparavant était allé de nuit vers Jésus, vint aussi, apportant un mélange d’environ cent livres de myrrhe et d’aloès. Ils prirent donc le corps de Jésus, et l’enveloppement de bandes, avec les aromates, comme c’est la coutume d’ensevelir chez les Juifs.”

Jean 19.39-40

Certains voient en ce cadeau une signification de son humanité, du sacrifice et de la mort de Jésus.

Dans la tradition, cette période de noël, est aussi une période ou on s’offre beaucoup de cadeaux. Une question que je peux me poser en tant que chrétien, c’est quel sens je souhaite donner aux cadeaux que j’offrirai aux personnes qui ne connaissent pas Jésus. Si c’était l’occasion de leur remettre un cadeau qui les interpelle sur l’amour de Dieu pour eux? Je vous laisse à votre imagination.

2. Pourquoi il fallait que Dieu naisse d’une femme?

La naissance d’une femme marquait premièrement le fait que Dieu s’est parfaitement identifié à l’homme, dans le but de résoudre une fois pour toute le problème du péché. Dans Genèse 3:17 Dieu avait déjà prophétisé sur la victoire de la prospérité de la femme sur le diable. Et Jésus est celui qui accomplit cela.

“Après avoir maudit le serpent physique, Dieu se tourna vers le serpent spirituel, Satan, le séducteur menteur, pour le maudire.

Genèse 3:15

t’écrasera la tête …  blesseras le talon. Ce « Protoévangile » annonce prophétiquement la lutte entre « ta postérité » (Satan et les non-croyants, qui sont qualifiés de fils du diable en #Jn 8:44) et « sa postérité » (Christ, un descendant d’Eve, et ceux qui sont en lui) ainsi que son issue. Cette lutte a commencé dans le jardin. Un message d’espérance ressort de ce passage de malédiction: la progéniture de la femme, c’est Christ, qui vaincra un jour le serpent. Satan ne pouvait que « blesser » son talon (le faire souffrir), tandis que Christ « écrasera » la tête du diable (lui portera un coup fatal). Paul, dans un passage qui rappelle fortement #Ge 3, encouragea les croyants de Rome avec ces mots: « Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds » (#Ro 16:20). Les croyants devraient être conscients qu’ils participent à l’écrasement de Satan car, avec leur Sauveur et grâce à son œuvre accomplie sur la croix, ils sont aussi de la postérité de la femme. A propos de la destruction de Satan, voir #Hé 2:14-15 ; #Ap 20:10.

John Macarthur

Deuxièmement le péché est imputé à l’Homme qui pèche. Si Dieu a permis pendant un temps le sacrifice d’animal, c’était comme image du sacrifice véritable qui devait sauver l’homme une fois pour toute du péché. 

Le sang de l’animal ne pouvait pas laver le péché de l’homme. Il fallait que Dieu pose l’acte ultime, venir lui-même à la fois vrai homme et vrai Dieu mourir pour l’homme, afin que c’est le sang d’un homme qui lave le péché de tous les hommes. Raison pour laquelle la parole s’est faite chair et a habité parmi nous pleine de grâce et de vérité et est le chemin, la vérité et la vie.

Hébreux 10:1-18

Colossiens1:12-23

Si nous comprenons le but pour lequel Jésus est venu sur la terre, cela devrait nous interpeller en tant que chretien dans la façon dont nous célébrons cette naissance. Notre célébration doit être différente de celle de ceux qui ne connaissent pas le Seigneur. Pour eux la fête de noël est une simple tradition où on se retrouve en famille (même si le reste des jours de l’année le lien familial n’existe pas), on se partage des cadeaux ( même si dans le cœur l’amour pour l’autre n’existe pas vraiment. On fait juste une pure formalité), on se gave de repas et c’est tout.

Le chretien au contraire, en plus de sa reconnaissance à Dieu pour le sacrifice de Jésus Christ, doit par sa célébration partager l’amour de Dieu à son entourage (la famille, les amis, son voisin etc.). Chacun peut demander à Dieu la sagesse pour avoir la bonne approche.

Que Dieu Bénisse en nous sa parole. Amen!