Le retour à la genèse

Article de:

Le tentateur, s’étant approché, lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. Jésus répondit: Il est écrit: L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Matthieu 4 :3-4

L’Homme a décidé de mettre la parole de Dieu de côté pour se nourrir de ses propres raisonnements et pensées qui sont la cause de sa propre perte.

Y a-t-il une nation qui change ses dieux, Quoiqu’ils ne soient pas des Dieux ? Et mon peuple a changé sa gloire contre ce qui n’est d’aucun secours !

Cieux, soyez étonnés de cela ; Frémissez d’épouvante et d’horreur ! dit l’Eternel.

Car mon peuple a commis un double péché : Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, Qui ne retiennent pas l’eau.

Jéremie2:11-13

L’image “ Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, Qui ne retiennent pas l’eau.” est toujours d’actualité de nos jours. La culture occidentale a mis en branle plusieurs façons de penser (philosophie), remplies de plein de mensonges, qui a progressivement amené des personnes en particulier et la société en général dans sa culture à rejeter de plus en plus Dieu et à s’orienter vers une philosophie centrée sur le raisonnement de l’Homme. Les conséquences de ce rejet de Dieu sont visibles et assez bien décrites dans Romains 1:19-32.

Tout ceci amène à une situation ou l’inadéquation entre ce que la société présente comme étant la vérité et la réalité des faits crée un trouble dans des vies et laisse un vide sans réponse aux questions existentielles suivantes:

  • D’où venons-nous?(la question de l’origine de la vie )
  • Pourquoi sommes-nous sur cette terre? Pourquoi la souffrance? Quel est le sens de la vie?
  • Pourquoi la mort?(la réalité de la mort et la question de la vie après la mort).

Au milieu de ce trouble, le constat triste est que plusieurs personnes sont en perte de repère. Cette perte de repère plonge les personnes dans 2 options:

1- soit on espère trouver un épanouissement dans une vie centrée sur soi c’est-à-dire sur ses accomplissements, son succès matériel et dans différentes formes de plaisirs. Malheureusement la réalité c’est que cette vie ne donne aucune vraie satisfaction. La preuve on a plusieurs nouvelles des personnes qui « réussissent matériellement”, mais qui se suicident par la suite.

2- Soit on s’érige des objectifs moralement bien à atteindre, sa vie est orientée par la recherche d’une rectitude morale. Malheureusement on se retrouve dans le désespoir et la culpabilité, car une nature corrompue ne pourra jamais toujours faire le bien qu’il désire faire. Le retour à la genèse va nous permettre  de rétablir la vérité concernant les questions existentielles de L’Homme, dont les mensonges sont répandus dans notre société par plusieurs formes de philosophies. Le but ici est d’asseoir nos convictions de foi face à toutes ces philosophies, mais aussi d’avoir des éléments pour non seulement défendre notre foi, mais aussi d’aider ceux ou celles qui se posent des questions sur le sens de la vie.

1. La question de l’origine de l’univers et de la vie

Cette question est fondamentale, car la réponse qu’on lui donne a des conséquences importantes sur notre façon d’aborder la vie présente et la réalité de la vie après la mort. 

Les théories du bigbang et  de l’évolution sont  utilisées principalement par ceux qui se réclament de la science comme la vérité scientifique concernant l’origine de l’univers et de la vie. Car pour eux croire que Dieu a créé tout l’univers et la vie est totalement absurde. 

Avant de confronter cette théorie à la vérité biblique, regardons quelques philosophies qui sont les socles de cette théorie.

Le Scientisme:

Ce courant de pensée prétend que la science expérimentale est la seule source fiable de connaissance de la réalité. Tel que JP Moreland l’explique dans son livre Scientism and Secularism (qu’on pourrait traduire en français par Scientisme et Laïcité), d’après les scientistes, le scientisme est une:

“… connaissance scientifique largement supérieure à ce que nous pouvons savoir de n’importe quelle autre discipline. L’éthique et la religion peuvent être acceptables, mais seulement si elles sont comprises comme intrinsèquement subjectives et considérées comme des affaires privées d’opinion. Selon le scientisme, l’affirmation selon laquelle les conclusions éthiques et religieuses peuvent être tout aussi factuelles que la science, et devraient donc être affirmées comme des vérités scientifiques, peut-être un signe de sectarisme et d’intolérance. ” 

Cette façon de pensée est enseignée dans nos écoles et universités, où la science fondamentale seule à l’autorité intellectuelle pour nous donner les connaissances concernant la réalité. Dans les mentalités préparées depuis le bas âge, ce qui est considéré comme vrai est ce que la science a approuvé comme vrai. Tout ceci explique le fait que la religion, en occurrence la foi chrétienne, est vue comme de la pure superstition (que le dictionnaire définit étant une croyance irraisonnée qui explique certains phénomènes, actes ou paroles par des arguments surnaturels ou sacrés).

Il faut dire que ce formatage progressif a mis en place un cadre qui influence la façon dont les gens pensent. Ceci affecte assurément leur comportement et le refus de plus en plus de Dieu et la foi chrétienne.

Revenons donc sur la question de l’origine de l’univers et de la vie. Principalement 2 théories dites scientifiques prétendent donner l’origine de l’univers et de la vie: la théorie du bigbang et la théorie de l’évolution.

Que dit la théorie du bigbang?

La théorie du bigbang déclare qu’à partir d’une matière hypothétique appelée matière noire, ne provenant de rien, l’univers s’est formé par la dilatation rapide de cette matière noire, il y a 13,8 milliards d’années. Concept qui a été initialement proposé en 1927 par l’astrophysicien et prêtre catholique belge Geirges Lemaître. Cette théorie basée sur une pure spéculation, contraire à la rigueur scientifique, est maintenue jusqu’à ce jour dans la communauté scientifique comme la vérité sur l’origine de l’univers.

Cependant cette théorie soulève plusieurs questions sans réponse:

  • D’où vient cette matière noire hypothétique qui est énoncée pour faire tenir cette théorie?
  • Pour qu’il y ait dilatation et expansion rapide, il faut de l’énergie. Les scientifiques ont émis l’hypothèse d’une énergie noire. D’où vient cette énergie noire?
  • Comment ce scientifique a réussi à rentrer dans le passé pour avoir la certitude de sa théorie sans que ça ne soit de la croyance et non de la science? Si on doit rester strictement scientifique, il faudrait partir des observations et des expérimentations sur la base des faits pour émettre une théorie vérifiable.

« Il n’y a pas d’explication claire du fait que les galaxies sont disposées comme elles le sont, et on ne prédit pas tout à fait la bonne proportion cosmique des éléments », a déclaré Geraint F. Lewis, professeur d’astrophysique à l’Institut d’astronomie de Sydney. Il dit encore: « Il y a un grand point d’interrogation au début de l’Univers aussi, cela ressemble à un début, mais nos théories deviennent un peu floues. ».

https://www.forbes.fr/environnement/cosmologie-le-big-bang-une-theorie-indetronable

James Peebles, cosmologue prix Nobel pour ses travaux théoriques sur l’enfance de l’univers déclare ceci à la fin d’un colloque sur le sujet «Nous n’avons pas de test solide pour ce qui s’est passé avant. Nous avons des théories, mais pas testées.»

«N’importe quel physicien intelligent peut inventer des théories qui n’ont rien à voir avec la réalité. On découvre quelles théories sont proches de la réalité quand on les compare à des expériences. Or nous n’avons pas de preuves expérimentales de ce qui s’est produit auparavant.»

https://www.tvanouvelles.ca/2019/11/14/la-theorie-du-big-bang-nest-pas-juste

La théorie de l’évolution 

Darwin est l’auteur de cette théorie. Il publie en 1859 L’origine des espèces dans laquelle est contenue  les principes suivants de  la théorie de l’évolution :

Principe 1: Tous les êtres vivants proviennent d’un ancêtre commun suivant un processus d’évolution qui s’est fait progressivement il y a environ 13 milliards d’années.

Question:

L’homme qui vit dans le présent comment fait -il pour affirmer ce qui s’est passé plusieurs milliards d’années dans le passé comme le prétend l’évolution? Il en ressort simplement que c’est une croyance et non la  science. Car un fait “scientifique” doit être observable, vérifiable et naturel. On ne peut observer que ce qui est dans le présent.

Certaines explications données par les matérialistes c’est qu’il y a une matière première qui a pris vie de rien et qui est devenue un système complexe comme les êtres vivants. Supposons que c’est vrai. On peut se poser la même question ici, comme à propos de la matière noire dont on parle dans la théorie du big bang: quelle est l’origine de cette matière première? La loi observable de la nature est évidente qu’il n’y a pas d’effet sans cause. Comment ce principe est-il vrai seulement dans le cas de l’origine de la vie? 

Principe 2: L’homme provient d’un primate supérieur, ancêtre commun de l’homme et des singes anthropoïdes actuels (gibbon, orang-outang, chimpanzé et gorille).

Les défenseurs de l’évolution sont toujours à la recherche de cet ancêtre commun. Jusqu’ à aujourd’hui on n’a jamais trouvé aucune preuve de son existence. 

Principe 3: La sélection naturelle:chaque être vivant lutte pour son existence. Les plus forts survivent par élimination des plus faibles.

La sélection sexuelle: elle assure généralement le triomphe des mâles les plus vigoureux, les plus combatifs.

Que ce soit la théorie de l’évolution ou celle du bigbang, cela exclut Dieu comme l’auteur de la création. Par conséquent, s’il n’y a pas de créateur, si l’homme s’est fait “tout seul”, alors il est au centre de son existence et est seul capable de définir les règles de sa vie. Cependant les conséquences de cette manière de voir sont de plus en plus  visibles dans la vie des individus et dans la société en général, sur des sujets tels ques Le mariage, l’avortement, les déviations sexuelles(l’homoxesualité, l’identité sexuelle), l’autorité parentale, la question de la morale et de la justice(qui fixe désormais les règles de ce qui est bien ou mal s’il n’y a pas une morale absolue?). etc.

La bible répond à la question de l’origine de l’univers et de la vie

“Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.  Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut.”

Genèse 1:1-3

Le 1er verset de la genèse nous donne la vérité sur l’origine de l’univers tout entier. Elle est la création de Dieu(Père, Fils et Saint Esprit).

En hébreu, le verbe créer (bara) à un sens plus lourd qu’en français. C’est utilisé pour décrire une activité divine. “Le verbe “bara” désigne toujours un acte par lequel Dieu fait surgir quelque chose du néant ou provoque dans ce qui existe déjà un phénomène radicalement nouveau que lui seul peut réaliser » Marcel Nicole, Précis de la doctrine chrétienne page 66

“comme le dit l’Ecriture : Je t’ai établi pour être le père d’une multitude de peuples. Placé en présence de Dieu, il mit sa confiance en celui qui donne la vie aux morts et appelle à l’existence ce qui n’existe pas.

Romains 4.17

“Par la foi, nous comprenons que l’univers a été harmonieusement organisé par la parole de Dieu, et qu’ainsi le monde visible tire son origine de l’invisible.”

Hébreux 11.3

Il a créé la terre par sa puissance, il a fondé le monde par sa sagesse, il a étendu les cieux par son intelligence.

Jérémie 10:12

Dieu est une personne (pas dans le sens de dimension matérielle de l’être, mais dans le sens de dimension immatérielle) et non une force. Il est celui qui appelle à l’existence ce qui n’existait pas et ceci marque son autorité sur toute la création.

En fait refuser que Dieu est l’auteur unique de la création et de la vie,  telle que le fait la théorie de l’évolution ou celle du bigbang, c’est refuser toute autorité de Dieu. Celui à qui malheureusement tout homme devra rendre compte. 

Le refus de la création par Dieu pose un problème fondamental dans une société humaine qui est à la quête des valeurs de morale et de justice.

(Petite explication morale vs justice): La justice définit des règles communes à tout le monde. On définit ainsi ce qui est légal et illégal.  La morale est un code de conduite personnel, donc individuel. 

On peut s’interroger à savoir: s’il n’y a pas une morale et une justice absolue dont le créateur(Notre Seigneur) est l’auteur, alors qui définit les règles de la morale et de la justice? Ceci amène inéluctablement à la subjectivité et la relativité qu’on peut de plus en plus observer dans notre société, de ce qui est moralement juste ou pas. 

Ce n’est pas pour rien que la vérité qui présente Dieu comme étant le créateur du ciel et de la terre  est attaquée. L’ennemi sait que c’est une vérité essentielle qui conditionne la façon de penser et le comportement des individus. Et c’est pourquoi le mensonge de la théorie de l’évolution et du bigbang est enseigné dès le bas âge aux enfants dans les écoles et dans les universités. 

Les parents chrétiens doivent enseigner à leurs  enfants sans ambiguïté que c’est Dieu qui a créé tout l’univers et la vie. Nous devons enlever à chaque fois dans la tête de nos enfants tout mensonge poussant le rejet de Dieu. Les enfants devront savoir clairement que les principes bibliques de la vie que nous leur enseignons viennent de Dieu et non d’une opinion personnelle. Parce que c’est Dieu qui a créé toute chose, c’est lui  qui définit ce qui est bien et ce qui est mal. En le faisant, nous  inscrivons l’autorité de Dieu dans leur cœur. 

Les détracteurs de la création diront que croire à la création n’est pas scientifique, mais dogmatique. Cependant la science elle-même ne peut pas expliquer scientifiquement l’origine de l’univers et de la vie. Car celle-ci ne peut être ni vérifiée  ni observée. En tant que chrétien nous croyons par la foi et nous avons des évidences que c’est Dieu l’auteur de la création.

Au chef des chantres. Psaume de David. Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue manifeste l’œuvre de ses mains.

Psaumes 19:1-2

En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages.

Romains 1:20

2. L’origine de la vie humaine

Si l’évolution dit que nous avons un même ancêtre avec le singe, la bible nous donne la vérité sur l’origine de l’homme. 

L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.

Alors l’Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.

L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme.

Genèse 2: 7, 21-22

Cette vérité se vérifie avec entre autres Ecclésiaste 12: 5-7  

le temps où l’on redoute la moindre pente, et où l’on a peur en chemin : l’amandier a fleuri, la sauterelle devient pesante, la câpre même demeure sans effet. Car l’homme va rejoindre sa demeure éternelle et, déjà, les pleureuses s’assemblent dans les rues.

Oui, tiens compte de Lui avant que se rompe le fil d’argent, que se brise la coupe d’or, et que la jarre se casse à la source, que la poulie brisée tombe dans le puits,

que la poussière retourne à la terre d’où elle était venue, que le souffle de vie remonte vers Dieu qui l’a donné.

3. La question des déviations sexuelles

Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Genèse 1:27-28

De nos jours il est question d’identité sexuelle, c’est chacun qui peut maintenant décréter, qu’il est soit homme ou femme. Le choix du sexe tel que la société nous impose se passe maintenant dans la tête . ce qui est tout à fait absurde, car la réalité est qu’ on naît homme ou femme et même si la science et la médecine trompent des personnes en les amenant à changer leur sexe, cela va avec des conséquences. Et ces conséquences on ne les présente  pas généralement dans les médias. Ceci prouve qu’il n’y a pas une neutralité véritable. Le courant “du genre” se répand progressivement dans les écoles, où on introduit ce mensonge dans la tête des enfants.  Les chrétiens doivent être vigilants et très tôt identifier et déconstruire ces mensonges que la société impose tout doucement dans les mentalités. En tant que chrétien nous croyons à ce que la bible dit: 

Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

Genèse 1: 27

La question de l’homosexualité.

L’homosexualité n’est pas une pratique nouvelle dans la tradition humaine. Mais de nos jours elle est assez vulgarisée et voulue comme pratique normale par une minorité qui détient le pouvoir de voter des lois. Mais il faut comprendre que le fondement d’une relation de couple nous vient de la bible.

L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme.

Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme.

C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.

Genèse 2: 22-24

Une relation de couple autre que celle entre un homme et une femme n’est pas biblique et en tant que chrétien nous le refusons et le condamnons comme la bible le fait.

Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.

Lévitique 18: 22

C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs cœurs ; en sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ; eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen ! C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. Et, bien qu’ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.

Romains 1: 24-32

Ne savez-vous pas que ceux qui pratiquent l’injustice n’auront aucune part au royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : il n’y aura point de part dans l’héritage de ce royaume pour les débauchés, les idolâtres, les adultères, les pervers ou les homosexuels, ni pour les voleurs, les avares, pas plus que pour les ivrognes, les calomniateurs ou les malhonnêtes.

1 Corinthiens 6:9 (9-10)

La notion de famille de nos jours est attaquée par des conceptions anti bibliques telles qu’une famille peut être constituée de 2 papas ou de 2 mamans. Et cela est progressivement injecté dans la société par le cinéma et  la littérature. Quelques fois, c’est déjà enseigné aux enfants.

4. La question du mal, de la souffrance et de la mort

La science ou toute autre forme de philosophie sont  incapables d’expliquer l’origine de la souffrance et la réalité de la mort. Nous subissons tous cette triste réalité. Cependant la bible nous donne non seulement l’origine de la souffrance et de la mort,  mais aussi la solution ultime.

La souffrance et la mort sont entrées dans le monde à cause de la désobéissance des premiers parents de l’humanité: Adam et Eve. Genèse 3:1-6. Cette désobéissance à causer la colère de Dieu et une sentence lourd de conséquence
Genèse 3: 16-19, 22-24

Il dit à la femme : J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi.

Il dit à l’homme : puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre : Tu n’en mangeras point ! le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie,

il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs.

C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.

L’Eternel Dieu dit : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement.

Et l’Eternel Dieu le chassa du jardin d’Eden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris.

C’est ainsi qu’il chassa Adam ; et il mit à l’orient du jardin d’Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie.

 La rébellion au commandement de Dieu a soumis toute humanité à la vanité. Cette désobéissance a créé la corruption de toute la race humaine. Le cœur de l’Homme est désormais capable des pires atrocités.   

Face à ce tableau triste qui est la réalité de la société humaine. La question à laquelle tout homme devrait se poser est celle de savoir le sens ou encore le but de la vie

5. Le sens ou le but de la vie

Le sens objectif de la vie ne peut être donné que par celui qui est le créateur de la vie. Sinon tout autre sens donné par des personnes qui ne sont pas auteurs de la vie est de la subjectivité(chacun peut décider de faire comme il veut). Si l’Homme veut avoir le vrai sens de sa vie, il doit se référer à Dieu qui est le créateur de tout l’univers et la vie humaine en particulier.

Andy Steiger dans son livre Everyday apologetics answering common objections to the christian faith dit ceci:

“Si Dieu existe, la vie a un sens objectif, et si Dieu n’existe pas, nos vies n’ont que le sens subjectif que nous donnons, qui ne vaut pas mieux que l’ascension de l’accomplissement ou la recherche du bonheur. En fin de compte, le sens subjectif est incapable de satisfaire notre perpétuel désir de quelque chose de plus profond.”

Dieu s’est révélé à l’homme par Jésus Christ qui est le créateur de toute chose. Jésus nous donne le sens de la vie. Dans Marc 12 après sa réponse à la question des sadducéens au sujet de la résurrection des morts,

 “ Un des spécialistes de la Loi s’approcha de lui ; il avait entendu cette discussion et avait remarqué avec quel à-propos Jésus avait répondu. Il lui demanda : – Quel est le commandement le plus important de tous ?

Jésus répondit : – Voici le commandement le plus important : Ecoute, Israël, le Seigneur est notre Dieu, il est le seul Dieu ;

tu aimeras donc le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ton énergie.

Et voici celui qui vient en second rang : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus important que ceux-là.

– C’est bien, Maître, lui dit le spécialiste de la Loi, tu as dit vrai : il n’y a qu’un seul Dieu, il n’y en a pas d’autre que lui :

l’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence et de toute son énergie, ainsi qu’aimer son prochain comme soi-même, c’est bien plus important que tous les holocaustes et tous les sacrifices.”

Marc 12: 29-33

Aimer Dieu c’est trouver le sens de la vie. Et aimer Dieu c’est obéir à ses commandements. 1 Jean 5: 3 

C’est possible d’aimer Dieu uniquement parce que Dieu nous a aimé le premier. 

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Jean 3:16

Le sens de la vie qui procure la joie parfaite et l’espérance éternelle ne se trouve qu’en Jésus Christ qui par sa mort à la croix et sa résurrection à réconcilier l’homme avec Dieu.

Conclusion.

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
Elle était au commencement avec Dieu.
Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.
Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean.
Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui.
Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière.
Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.
Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue.
Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.
Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu,
lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.
Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.

Jean 1:1-14